Droits de la personne

Définition : L’expression « droits de la personne » réfère aux droits les plus fondamentaux, soit notamment le droit à la vie, à l’inviolabilité et à l’intégrité de sa personne, à la sécurité, à la dignité, à la liberté et à la vie privée. Ces droits sont inscrits dans les Chartes, le Code civil du Québec, les déclarations universelles des droits et des lois plus spécifiques à caractère social. Ils constituent ni plus ni moins que la reconnaissance que la personne humaine mérite le respect à toute étape de sa vie. Notre pratique est centrée sur la défense des droits de la personne dans des questions reliées à la santé, dont le consentement aux soins et à l’hébergement, la garde en établissement psychiatrique et la représentation des personnes dont la capacité à prendre soins d’elles-mêmes et/ou à administrer leurs biens est mise en cause. Dans ce dernier cas, la loi prévoit différents mécanismes ou « régimes » de protection : le mandat en cas d’inaptitude, la tutelle, la curatelle et le conseiller au majeur. Le choix du régime tient compte des volontés de la personne, de ses aptitudes, de son meilleur intérêt, de même que de l’avis de ses proches et de leur implication potentielle. Dans ce domaine spécifique comme dans tous nos champs d’intervention en santé, notre approche privilégie le respect des droits et la sauvegarde de l’autonomie des personnes.


Événement à venir

Conférences annulées pour l’instant en raison de la pandémie.

RÉFLEXIONS SUR L’ACTUALITÉ

Venez consulter nos capsules d’information en lien avec la COVID-19.